Le premier four solaire au monde

 

 


entrée de la citadelle

Bien que la ville ne porte pas d'emblème du Roi-Soleil comme on peut en trouver en nombre à Versailles par exemple, bien des siècles plus tard, l'ingénieur Trombe en fera le berceau de l'énergie solaire et restituera cette appellation de "Cité du roi soleil", mais cette fois de l'astre.

Intéressés par les expériences, les militaires acceptèrent d'accueillir le four dans leur enceinte, avec un laboratoire de l'Energie Solaire.


Félix Trombe

installations dans la citadelle
le premier four solaire dans la Citadelle

La région bénéficiant de plus de 3000 heures de soleil par an, les scientifiques choisissent Mont-Louis pour y tester des travaux sur l'énergie solaire. A partir de 1949, le professeur Félix Trombe construit dans la citadelle militaire un immense miroir parabolique qui va concentrer les rayons solaires vers un point unique qui s'élevera à près de 3000° C, température jamais atteinte autrement, en longue durée et gratuitement.

Ce sera le premier four solaire à double réflexion au monde !

Après plusieurs années d'essais, le four solaire sera abandonné pour de plus grandes structures. Le four solaire sera cédé à la commune de Mont-Louis et déplacé sur les remparts pour sa visite.
Depuis 1993 et dans le cadre du programme régional Hélio-Parc, la S.A.R.L. Four Solaire Développement exploite le four solaire de Mont-Louis, en partenariat avec le C.N.R.S. pour le côté recherche scientifique. Cette entreprise, fidèle à la tradition de pionnier de Mont-Louis, est la première à utiliser un four solaire pour des productions industrielles et artisanales.
La première application industrielle a été la cuisson de céramiques d'art puis la fusion du bronze ou de l'aluminium pour la fabrication d'objets usuels ou plus originaux comme le sifflet du Train jaune.

Visitez le Four Solaire sur nos pages !


expériences de concentration solaire

images propriété de Four Solaire Développement - tous droits réservés - reproductions interdites