Le Centre National d'Entraînement Commando

Cliquez sur le logo du CNEC pour accéder à la visite virtuelle de la salle d' honneur

Construite ex-nihilo entre 1679 et 1681 pour tenir le verrou stratégique au carrefour des vallées du Conflent, du Capcir et de la Cerdagne, la cité fortifiée de Mont-Louis fait partie des douze sites créés par Vauban qui ont été inscrits en 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette reconnaissance internationale est la traduction du caractère exceptionnel de l’environnement dans lequel le Centre National d'Entraînement Commando (CNEC) évolue depuis son installation dans la citadelle en 1964. Il est d’ailleurs l’une des dernières unités militaires à occuper un ouvrage conçu par Vauban, ce qui le rend de fait acteur de cette dynamique.

 

Le CNEC trouve ses origines dans l’épopée du 1er Bataillon Parachutiste de Choc et des groupes de commando – d'Afrique, de Provence, de Cluny, de Paris et de France – qui prirent une part active à la libération de la France de 1943 à 1945, notamment en Corse, en Provence, et en Alsace. Le CNEC perpétue le souvenir de ces unités glorieuses et assure la garde de leurs fanions et emblèmes. En souvenir du 1er Bataillon de Choc, la devise du CNEC est : "EN POINTE TOUJOURS"

Fier de l’héritage et de l’esprit des troupes de choc, le CNEC a aujourd’hui pour mission de dispenser des formations qualifiantes, principalement aux cadres de l’armée de terre, mais également de contribuer à l’aguerrissement des élèves des écoles de formation initiale et des unités des forces terrestres. Son expertise est reconnue, y compris au-delà de l’institution militaire ou de nos frontières. Il accueille ainsi régulièrement des cadres issus d'armées étrangères, et entretient des liens privilégiés avec des partenaires aussi différents que des administrations (gendarmes, policiers, pompiers), des journalistes accrédités « Défense », des équipes sportives, des entreprises ou des universités civiles.

Répartie en différents niveaux de difficultés, l'instruction dispensée par le CNEC porte sur l'acquisition ou le développement des techniques commando ; elle combine notamment les savoir-faire propres aux différents types de franchissement, au combat au corps à corps, au tir de combat, à l'emploi des explosifs et à la survie en milieu hostile. Ces activités sont aussi l'occasion pour les stagiaires d’acquérir l'esprit commando, du nom de ces soldats sélectionnés et entraînés pour exécuter les actions les plus audacieuses, dans les conditions les plus difficiles, le plus souvent sur les arrières ennemis. En effet, sans une forte cohésion au sein du groupe, sans la volonté de chacun de dépasser ses propres limites et de s'adapter à l'imprévu, sans débrouillardise ni intelligence de situation, toute action est vouée à l'échec.

Chaque année, ce sont environ 4 000 stagiaires qui suivent l'un des stages proposé par le CNEC. Tant à Collioure en bord de mer, qu'à Mont-Louis à plus de 1600 mètres d'altitude, ils viennent bénéficier des conditions idéales pour atteindre les objectifs de leur stage.

 

Colonel Samuel DAUMAS
23e chef de corps du CNEC

Cliquez sur le logo du CNEC pour acceder à la visite virtuelle
de la salle d' honneur

 

 

 


Tir en période hivernale


Franchissement zone humide


Parcours aérien

Passage en revue des troupes

Plus d'images ....

Le personnel des armées peut, en attendant la mise en ligne d'un site Internet, pour de plus amples informations sur le CNEC et les modalités de participation aux stages, consulter le site intraterre du CNEC à l'adresse suivante : www.cnec.terre.defense.gouv.fr

Dans le cadre d'une convention signée le 9 janvier 2006 entre la commune de Mont-Louis et le C.N.E.C,
la citadelle de Mont-Louis s'ouvre aux visiteurs toute l'année,
lors de visites guidées encadrées par les guides de l'office du tourisme + d'info ici